vendredi 22 avril 2011

Rapport provisoire du gouvernement sur le gaz de schiste.




Alors que la France entre en alerte sécheresse, que les restrictions d'eau commencent à fleurir dans les communes et départements, voici le rapport sans surprise du gouvernement sur le gaz de schiste...



Sa lecture est affligeante, première chose le gaz de schiste disparaît, stratégie de communiquant, voici les gaz et huiles de roche mère.

Le rapport est pro gaz de schiste, et la plupart des documents et estimations sur lequel il s'appuie sont issus des sociétés et administrations américaines ! Les dés sont pipés, mais nous n'en doutions pas un instant.

Dans les annexes il y a la liste non exhaustive des "incidents" officiels d'exploitation aux Etats-Unis.

L'estimation des ressources en France est étonnamment très élevée, elle contredit un géologue participant pro gaz de schiste à TV Lyon qui assurait une exploitation de 15 années maximum envisageable en raison de la rapide perte de rentabilité de l'exploitation...


Et les contre vérités s'enchainent, le fluide de fracturation non toxique, mauvaise pioche pour les rapporteurs, le rapport du US HOUSE REPRESENTATIVES vient de sortir avec la liste officielle des 23 produits cancérigènes et les milliers d'additifs plus ou moins toxiques en plus. (plus de 600)

Les témoignages sont minimisés, gasland devient un moyen d'action spectaculaire, sous-entendu partisan et non objectif. Alors que les industriels sont très compétents et rompus aux technologies, seul souci pour eux, la présence de règles environnementales bien plus difficiles à contourner que dans les pays "sous-développés"...

Pour les enquêteurs il faut mettre en oeuvre des sites d'expérimentations, même principe certainement que les études scientifiques sur les baleines qui permettent à certains pays de les massacrer impunément pour le plus grand bonheur de certains restaurateurs...



Les sujets délicats ne sont pas abordés, ils le seront dans le rapport final...

La radioactivité, négligeable...


Contre les pollutions des nappes phréatiques, les enquêteurs proposent des appareils de contrôle et de mesure, pas de prévention ou de protection, juste de quoi constater  les problèmes à l'aide de piezomètres !




La réponse de ces enquêteurs aux graves questions et dangers que posent les recherches et l'exploitation des hydrocarbures non conventionnels se résume dans la mise en oeuvre de moyens de constatation des pollutions après coup ! À quoi bon ! Puisque le mal sera fait et que le nouveau code minier réformé par le gouvernement actuel a prévu de totalement dédouaner les industriels de toute responsabilité légale et obligation de dépollution après exploitation. On se moque des citoyens encore une fois !



Mais je vais vous laisser lire par vous même cet affligeant plaidoyer pro gaz de schiste où, une fois encore, la vie humaine semble passer au second plan. Les enquêteurs semblant confondre intérêt général et intérêt financier.





La référence à la présidence de l'Europe de la Pologne, pays pour le développement du gaz non conventionnel ne laisse rien présager de bon, une fois encore les politiques vont se cacher derrière l'Europe pour nous obliger à accepter l'inacceptable ! Mais cette fois il ne s'agit pas d'argent, et de détournement des lois aux profits des entreprises privées, il s'agit de santé publique, et de nos vies et de celle des générations futures, les lobbys du pétrole risquent bien de mettre à feu et à sang notre continent ! La colère gronde, les discours se radicalisent, les enjeux vont bien au-delà du gaz de schiste, les citoyens en ont assez de se faire spolier de leur droit démocratique.

Si les décideurs voulaient définitivement détourner le peuple de la politique, ils ne s'y prendraient pas autrement ! Le gaz de schiste ne passera pas, les citoyens concernés sont prêts au sacrifice ultime pour l'empêcher, je crois que le gouvernement n'en est pas conscient !



Eric Besson et Michèle Rivasi s'expriment sur le rapport




Je vous propose une émission intéressante de la radio suisse RSR. Là encore le constat est le même le gaz de schiste, rebaptisé pour faire moins peur au bon peuple, gaz de roche mère par nos politiques, est considéré comme dangereux et criminel pour l'environnement.


Emission Impatience RSR sur le gaz de schiste.



Pour les anglophones et ceux qui lisent l'anglais, le rapport de la commission de l'environnement du Texas du 27 janvier 2010.

Departement of environmental conservation, New York State.

Il parait évident que notre pré rapport est tout à fait objectif, que les "enquêteurs" ont réalisé en toute indépendance leurs investigations pour donner de telles conclusions. Au passage tout à fait contradictoires avec les rapports d'outre-Atlantique, où pourtant, l'exploitation est active et où les scientifiques parlent de ce qu'ils constatent !

Messieurs les politiques vous allez être jugés ce 10 mai 2011. Les citoyens seront là en masse et la responsabilité de ce qui suivra vous incombera pour le présent, le futur proche et l'avenir. Vous ne pouvez plus dire que vous ne savez pas, vous ne pourrez pas dire que vous ne saviez pas, vous savez et serez juger sur votre vote. Vous êtes au service de vos électeurs, pour leur bien et pour le bien de tous ! Pour l'intérêt collectif, pas pour les lobbys qui vous approchent et vous manipulent honteusement trop souvent travestissant comme les pires parodies de démocratie de notre terre, l'honneur de notre parlement français, de notre pays, de la démocratie !

Messieurs les députés, messieurs les sénateurs, vous avez le devoir de sauver notre pays des mains spéculatrices des multinationales cupides qui se fichent des populations !


Mardi 10 mai 2011 !

Tous devant l'Assemblée Nationale !

Les citoyens, le peuple demandent le respect de la démocratie !

Le refus total et définitif de l'exploitation 

des gaz et huiles de schiste !





Aucun commentaire:

Publier un commentaire