mardi 25 octobre 2011

Barjac 23 octobre plus de 6000 personnes manifestation contre le gaz de schiste

Dimanche matin, finale de rugby, les routes sont vides, pour nous aujourd'hui ce sera l'affirmation de notre solidarité pour les territoires encore soumis aux permis d'exploration des gaz et huiles de schiste. Trois permis ont été abrogés, le compte n'y est pas !

derrick à l'entrée de barjac photo pascal blachier

Dès l'arrivée sur la commune le message est clair, la journée promet d'être riche en partage d'idées et en revendications citoyennes.

lundi 24 octobre 2011

samedi 22 octobre 2011

Gaz de schiste rassemblement citoyen à Barjac le 23 octobre 2011

Au Sud de la Loire mobilisez vous contre le gaz de schiste !

Pour l'abrogation de tous les permis !

Et la fin définitive de cette exploitation !



Ni ici, ni ailleurs !



Venez nombreux pour affirmer votre refus 
de cette irréversible pollution !

vendredi 21 octobre 2011

Gaz de schiste rassemblement La Ferté sous Jouarre 23 octobre 2011

La crise a bon dos, difficile dans cette société de surinformation, de désinformation de comprendre et analyser avec pertinence les discours actuels. Les manipulations sont nombreuses et les orientations de l'opinion également, après l'implantation dans les esprits de l'insécurité et de la violence et autres agressions, voici la peste économique ! 

Et la nouvelle arme, les agences de notations ! Ah ! Des agences privées, la plupart du temps missionnées par les grandes banques, qui donneraient un avis primordial sur la solvabilité des pays, avis qui est la base de calcul des taux d'intérêt appliqués aux pays emprunteurs ainsi notés. Vous n'avez rien remarqué ? Les banques missionnent des agences qui vont fixer une note au pays emprunteur de ces mêmes banques...

jeudi 20 octobre 2011

Balade à Séguret

Petite visite dans le Vaucluse aujourd'hui, sans le soleil malheureusement, mais en bonne compagnie et dans un paysage merveilleux.

Le village est installé au pied des ruines du château, contre la colline couverte de chênes, au-dessus des vignobles.

Séguret photo pascal blachier

Les ruelles pavées sont à cette saison égayées par les touristes émerveillés, le village est très beau.

mercredi 19 octobre 2011

lundi 17 octobre 2011

La Ferte sous Jouarre 23 octobre 2011 rassemblement contre le gaz de schiste

Grand rassemblement Citoyen

Dimanche 23 octobre 2011 à 15 Heures

La Ferté sous Jouarre Saine et Marne

Venez Nombreux !




"Pour demander l'abrogation de TOUS les permis, les collectifs d’Île-de-France et de Picardie organisent un rassemblement citoyen à la Ferté-sous-Jouarre le 23 octobre à 15 heures.
La seule méthode rentable pour extraire le gaz et le pétrole (huile) de schiste est la fracturation hydraulique, même si les industriels changent son nom ! Extrêmement polluante, elle utilise d’énormes quantités d’eau, mélangée à du sable et d’adjuvants chimiques, injectée dans les puits à très haute pression. Les risques de graves pollutions de l’eau, de l’air et des sols sont avérés.La loi adoptée le 13 juillet 2011 interdit le recours à la fracturation hydraulique, mais elle ne met pas en œuvre les garanties permettant de nous protéger effectivement des risques sanitaires et écologiques. Les lobbies pétroliers restent convaincus de pouvoir exploiter la roche mère. Si 3 permis ont été abrogés (Nant, Montélimar et Villeneuve de Berg), sur les 61 permis restants, de nombreux autres concernent des gisements d’huile et de gaz de schiste, notamment en Seine-et-Marne !Pour demander l'abrogation de TOUS les permis, les collectifs d’Île-de-France et de Picardie organisent un rassemblement citoyen à la Ferté-sous-Jouarre le 23 octobre à 15 heures."


vendredi 14 octobre 2011

Barjac contre le gaz de schiste dimanche 23 octobre 2011

Parce que rien n'est fini, loin de là, et pour que les premières abrogations entrainent les autres, mobilisons nous et affirmons notre détermination pour la fin définitive de ce projet criminel, tous ensemble dimanche 23 octobre 2011 à Barjac dans le Gard, refusons le gaz de schiste !

jeudi 13 octobre 2011

La table du barrès - Bistrot de pays

À l'occasion de la labellisation "Bistrot de Pays" du restaurant  la Table du Barrès à Saint Vincent de Barrès, j'ai réalisé quelques images. Il est important d'encourager la naissance d'un commerce dans une petite commune rurale, pour cette raison je m'autorise cette promotion et vous invite à venir tester la cuisine de Frédérique et Pierre Maurino qui vous accueilleront avec sympathie dans notre superbe village de Saint Vincent.

la table du barrès photo pascal blachier

La Table du Barrès, Saint Vincent de Barrès
Restaurant - Bar - Glacier - Epicerie - Multiservices

mercredi 12 octobre 2011

La ville de Foix n'a plus d'eau potable au robinet

Je vous propose aujourd'hui d'examiner quelques articles de presse, et de vous faire vous-même votre opinion, mais je crois que l'on dit qu'il n'y a pas de fumée sans feu !


Pour commencer, voici un article de la Dépeche.fr du 26 juin 2011 :




mardi 11 octobre 2011

Poët Célard

Je vous propose aujourd'hui une petite visite de Poët Célard dans la Drôme.

poët célard drôme photo pascal blachier

Si le village n'est pas très grand, il possède les ruines d'un superbe château à la vue imprenable sur le Vercors. Voici un peu d'histoire, issu du site du château :

lundi 10 octobre 2011

La banque centrale européenne


Voici une suite intéressante à mon précédent article sur un sujet similaire, pour ne pas dire identique en tous cas pour les acteurs...

vendredi 7 octobre 2011

jeudi 6 octobre 2011

Au revoir et merci Monsieur Jobs


Voilà sans doute ce qui explique le mieux Apple et son génial catalyseur d'idées Steve Jobs.
 *penser différemment









Au revoir et merci Monsieur Jobs,

 merci pour le rêve, merci pour nous avoir projetés dans la science-fiction de notre enfance.



lundi 3 octobre 2011

La Pologne vendue au gaz de schiste, le début de l'exploitation pour 2014

Voici l'article du Midi Libre du 18 septembre 2011 :

Le premier ministre polonais Donald Tusk a annoncé dimanche que l'exploitation commerciale des gisements de gaz de schiste commencerait en Pologne à partir de 2014.
 L'exploitation commencera à Lubocin dans le nord de la Pologne, dans un des lieux d'exploration des gisements polonais, estimés comme les plus importants d'Europe.
Selon le premier ministre polonais, la Pologne espère atteindre une "sécurité gazière" en 2035. "Après des années de dépendance de notre grand voisin (la Russie), nous pouvons dire aujourd'hui que ma génération connaîtra le moment où nous serons autonomes pour ce qui est du gaz et ce sera à nous de poser des conditions", a-t-il estimé.Il a indiqué avoir obtenu "des assurances que les forages et leur exploitation convenable ne créeront pas de danger pour l'environnement". "C'est très important pour nous", a-t-il assuré.
La Pologne rêve de devenir un nouvel eldorado énergétique grâce à de gigantesques gisements de gaz de schiste, évalués par les spécialistes à 5 300 milliards de mètres cubes, ce qui couvrirait ses besoins pour trois siècles. D'autres pays restent réticents.

 La France a banni l'exploitation de ce gaz non conventionnel en raison des dangers pour l'environnement. Début mai, l'Assemblée nationale a même adopté une proposition de loi interdisant la technique controversée de fracturation hydraulique pour son exploration et son exploitation. Les permis accordés aux compagnies pétrolières n'ont pas été annulés.
Le commissaire européen à l'Energie Günther Oettinger a souligné la nécessité de respecter "de hautes exigences en matière de sécurité et de normes environnementales" en proposant "d'européaniser les standards". Il a aussi souhaité "des normes communes de protection de l'environnement, pour que les Etats membres puissent accorder des autorisations d'exploitation dans un cadre clair".




dimanche 2 octobre 2011

6 mois, le numéro 2 est là, n'oubliez pas !

Un petit message pour rappeler que le second exemplaire de la supperbe revue 6 mois est en vente depuis le 22 septembre dans toute les bonnes librairies ! Ou par abonnement sur le site de 6 mois.



A mon avis la meilleure revue de reportage photo du moment, bravo continuez comme ça, chapeau bas, pas une seule publicité !

Un grand merci pour les photographes qui vivent des heures sombres pour la plupart...


samedi 1 octobre 2011

La France abrogerait les permis d'exploration de gaz de schiste...



La nouvelle demande à être confirmée, mais selon le Figaro économie, la France abrogerait les permis d'exploration pour le gaz de schiste signés avec la compagnie  américaine Schuepbach. En effet, celle-ci aurait été dans l'incapacité de proposer une alternative à la fracturation hydraulique.

Le groupe Total de son côté serait en mesure de se passer de cette technique très polluante selon ses dires, mais le journaliste du Figaro rapporte les propos de la ministre de l'écologie qui affirme ne vouloir se baser que sur le rapport et non sur les déclarations d'intention du pétrolier.

L'article du Figaro économique :

INFO LE FIGARO - Le gouvernement s'apprête à abroger les permis d'exploration de gaz de schiste de Total à Montélimar et de la compagnie américaine Schuepbach en Ardèche et dans le Larzac.

Les gaz de schiste ne sont pas près d'être exploités en France. Ainsi en a décidé le gouvernement qui, selon nos informations, s'apprête à abroger les trois permis d'exploration en possession respectivement de l'américain Schuepbach (en Ardèche et dans le Larzac) et du français Total (dans la région de Montélimar). La décision devrait être officialisée en tout début de semaine prochaine. Elle vient clore un dossier riche en polémiques.
Aux termes de la loi 13 juillet dernier qui interdit la technique très controversée de la fracturation hydraulique pour exploiter les gaz de schiste, les détenteurs de permis ont dû remettre en septembre au gouvernement un rapport dans lequel ils détaillent leurs techniques d'exploration. Soixante-quatre rapports ont été ainsi examinés par la Direction générale de l'énergie et du climat (DGEC). La plupart portent sur des gisements conventionnels et ne posent pas de problème.
Dans son rapport, Schuepbach a souligné qu'il ne renonçait pas à la fracturation hydraulique, considérée comme la seule technique disponible pour extraire les hydrocarbures piégés dans d'étroites fissures de schiste. L'opérateur se voit donc logiquement retirer son permis par les pouvoirs publics.
En revanche, Total indiquait le 12 septembre pouvoir se passer de ce procédé. «Nous ne prenons pas pour argent comptant le communiqué de presse de Total, nous nous baserons sur le rapport», avait alors déclaré au Figaro la ministre de l'Écologie, Nathalie Kosciusko-Morizet. Selon une source proche du dossier, les experts ont jugé le rapport du groupe français conforme à la loi. Sauf revirement de dernière minute, cela n'a pas suffi à empêcher la décision d'abroger le permis de Montélimar. «Personne n'aurait compris que nous écartions l'Américain et pas le Français», souligne un spécialiste du secteur.


Il est important pour tous les citoyens de rester vigilants et de ne pas prendre pour argent comptant de telles informations, attendons de voir les actes d'abrogation signés pour crier victoire, et restons attentifs à l'éventuelle mise en place de techniques autres qui pourraient être tout autant néfastes. 

Ps: je tiens à remercier le réseau qui me tient informé en quasi temps réel, ils se reconnaitront !