mercredi 12 octobre 2011

La ville de Foix n'a plus d'eau potable au robinet

Je vous propose aujourd'hui d'examiner quelques articles de presse, et de vous faire vous-même votre opinion, mais je crois que l'on dit qu'il n'y a pas de fumée sans feu !


Pour commencer, voici un article de la Dépeche.fr du 26 juin 2011 :







Précédemment à cet article, la Dépeche.fr publiait un article au titre surprenant, "Il n'y a pas eu de fracturation hydraulique en Ariège". Avec un regard d'historien et en connaissant la réalité actuelle de la ville de Foix, des interrogations se posent tout de même encore.



Que pouvons nous penser d'une pollution au tétrachloroéthylène dans une nappe phréatique, pollution jamais vu jusqu'à lors selon les experts !




Et que dire de l'article du 11 février 2011 de la Gazette ariégeoise qui a précédé les deux articles de la Dépeche.fr ?







Il y a des interrogations, des questionnements que l'on est en droit de se poser, l'amiante était réellement considéré par les spécialistes comme non toxique lors de sa pleine production ? Le nuage de Tchernobyl n'est vraiment pas passé sur la France et particulièrement sur la Corse ? Les stocks de sang contaminé devaient-ils vraiment être écoulés ? La grippe aviaire allait-elle vraiment devenir une pandémie sans précédent ? Je sais déjà que les détracteurs vont se railler de mes questions, mais il est bon de ne pas prendre ce que l'on nous dit pour argent comptant, surtout justement, lorsque les intérêts financiers de certains sont en jeu !

Alors posons nous une dernière série de questions, l'eau potable de Foix est elle vraiment contaminée ? Qu'elle est l'origine de cette mystérieuse contamination chimique ? Les opérations expérimentales de forages horizontaux réalisées dans la région sont-elles de près ou de loin responsables de cette pollution ? Est ce une nouvelle sorte de fracturation ou fracking qui pourrait être en cause ? Y a t-il eu fracturation hydraulique dans l'Ariège ?

L'homme est un être terriblement curieux et se poser des questions est dans sa nature, nous ne sommes pas des moutons, n'est ce pas ?



Aucun commentaire:

Publier un commentaire