lundi 18 avril 2011

Capitelles

On les appelle Bories, Boriettes, Cabanos, Cabanons,  Barracas, ou Capitelles, ce sont des bâtiments utilitaires populaires, paysans, des cabanes faites de pierres sèches. Abris de berger, abris pour les outils nécessaires pour la vigne, elles sont nombreuses dans toute la France.

Je vous propose une balade dans le sud de l'Ardèche sur le chemin des Capitelles du Bois de Païolive.






Le chemin est agréable et facile, les capitelles pour certaines sont en ruine, parfois il faudra savoir s'éloigner du chemin pour retrouver ces petits édifices. Il aura fallu du courage aux générations passées pour dégager des pierres toutes ces pauvres parcelles de terre, et beaucoup de dextérité pour bâtir ces murs clôtures.






On a du mal à imaginer quelles cultures étaient présentes sur cette parcelle rayée de larges murs. La première bande possède encore quelques cepes de vigne... Pâturages ?


Les murs sont assez haut pour obliger la présence d'escalier dans le bâti pour passer d'une parcelle à l'autre.




Le montage du toit est en pierre sèche sans aucun mortier, et avec une aération cheminée, pour un éventuel foyer de cuisson ou pour se réchauffer après un gros orage.
Ces petites constructions datent en général du XVIIe ou XVIIIe siècle.





Généralement de forme circulaire ou ovale, il existe néanmoins de superbes capitelles carrés, celle-ci vous accueillera dès le début du sentier.


Elles sont toujours construites avec les matériaux trouvés sur place, les pierres qu'il faut évacuer de la terre cultivable, des troncs de genévriers.


Il faudra quitter le sentier pour voir la capitelle qui offre les pierres de sous bassement les plus grosses.



Celle-ci est à la fois ronde et carrée ! Façade Sud plate et partie Nord arrondie.


Le promeneur courageux montera au-dessus de cette cabane, au sommet il trouvera un chemin, sur sa droite il pourra voir les vestiges d'un dolmen. Sur sa gauche il trouvera une ancienne grange.








Il vous faudra redescendre vers le sentier des capitelles pour voir les dernières cabanes. Toutes ne sont malheureusement pas en très bon état, celle-ci manque d'entretien, c'est bien dommage, car elle possède un secret, elle a été construite sur un trésor, une source.




Au bout du chemin, une capitelle qui semble avoir subi une restauration récente.



À l'intérieur, intégrés au bâti, de grandes pierres plates servant à la fois de tablettes et de sièges.


Si après cette sympathique balade vous repartez en direction des Vans, ne loupez pas une dernière capitelle au bord de la route, bien plus récente, elle mérite tout de même une pause ne serait ce que pour sa couverture de lauzes.









Aucun commentaire:

Publier un commentaire