mardi 5 avril 2011

Thines village d'Ardèche

Petite balade au coeur de l'Ardèche, après nous être perdus au fond d'une vallée sinueuse, nous remontons la Thines jusqu'au village du même nom. Enfin, pas tout à fait, le village n'est plus accessible en auto pour les visiteurs, ce qui rajoute à la magie du lieu.




Les truites sont ici au paradis, les pêcheurs également, mais il faudra de bonnes jambes pour réussir sa journée de pêche.



Après avoir laissé notre auto sur le petit parking prévu à cet effet, nous empruntons un superbe chemin au milieu des châtaigniers, le long des murs ancestraux des terrasses ardéchoises, le calme est total, nous sommes en pleine nature.


Voici l'un des rois sylvestres des lieux, superbe châtaignier, sans doute plusieurs fois centenaires.


Voici que Thines apparaît au détour d'un virage, avec sa superbe chapelle romane qui domine la vallée.


Encore un petit effort, il faut traverser ce petit pont et monter les quelques centaines de mètres qu'il reste pour atteindre le village. Thines est un village perché, les maisons sont bâties en pierres de schiste roux.



Ruche en châtaignier sculptée.




La couverture traditionnelle des maisons est faite de lauzes de schiste. Je vous laisse imaginer la charpente qu'il faut pour supporter le poids de toute une toiture.





Si le village et son architecture traditionnelle sont en soit un bon motif pour venir visiter les lieux, c'est tout de même la chapelle romane polychrome  du XIIe siècle qui est le joyau du site. Construite en schiste, granit gris, grès rouge et lauzes, c'est sans aucun doute l'un des plus beaux monuments d'Ardèche.




Si l'usure du temps est bien visible sur certaines des statues qui ornent le portail de la chapelle romane, on se demande si la frise du dessus de la porte n'a pas souffert des guerres de religion...







Ce qui est le plus étonnant lorsque l'on visite un village comme Thines, c'est son isolement, et plus encore que cet isolement contemporain relatif, l'isolement du village au XIIe siècle ! À cette époque-là, j'ai du mal à imaginer les lieux, et pourtant cette magnifique chapelle était déjà là...




Je vous laisse découvrir les lieux par vous même, j'espère que ces quelques images auront attisé votre curiosité. Si vous le visitez en été, pensez à vous protéger du soleil, prenez de l'eau, vous ne le regretterez pas ! 




Mais surtout, faites très attention aux serpents, vous risquez de croiser quelques vipères. Elles ne vous sauteront pas à la gorge, mais si vous les surprenez, elles risquent de mordre par panique. Si vous croisez un serpent, ne le tuez pas ! Ils ne sont pas dangereux, au contraire, ils sont très utiles. Faites du bruit,  ce sera suffisant pour qu'ils décampent avant votre arrivée, bonne balade.




1 commentaire:

  1. Merci pour ce magnifique reportage:je connais Thines .je suis surprise que vous n'ayez pas photographie et commenté le mur ,avec des vers de Paul Eluard,tout en haut du vilage ? c'est incroyablement émouvant .Dans les années 1955 environ ,une sculptrice, Melle Nicolas avait mission pour le ministère de l'agriculture,de redonner activité au village.Pour cela des maisons delaissées etaient attribuées à des jeune s couples qui voulaient relancer les cultures et l'artisannat du pays :ce qui fut fait :pates des fruits,chataignes,crème de marrons,et objets de vannerie et bois .Dans le village il y a eu un petit restaurant qui proposait les produits locaux .Je vais donc cet été y retourner avec joie

    RépondreSupprimer