dimanche 10 avril 2011

Pas de l'Essaure Vercors

Voici une balade familiale très sympa, très belle en toute saison, comme toute randonnée sur le Vercors, pensez à prendre de l'eau, à vous protéger du soleil et à bien vous chausser.


La petite route au dessus de Treschenu offre des visions panoramiques fabuleuses sur la vallée, il faudra être attentif tout de même, car le chemin est étroit pour rejoindre le parking de la randonnée.











Nous sommes enfin sur le sentier qui nous emmène vers le Pas de l'Essaure, et les hauts plateaux du Vercors.


Lieu d'élevage, avec d'immenses pâturages, nous croisons avec enchantement, de superbes chevaux.





 Il est temps pour nous de poursuivre notre ascension, le chemin pour l'instant est large, il rejoint un peu plus haut une grande bergerie.


La randonnée bien qu'assez facile est un peu longue, le promeneur ne devra pas se décourager, le panoramique final vaut largement la peine...


Au-dessus de la bergerie, après le petit refuge, une  grande prairie plate s'offre au marcheur, lieu surprenant, certainement vestige d'une ancienne zone humide, elle permet de reposer un instant les mollets échauffés.





Pas de l'Essaure
Voici le Pas de l'Essaure qui permet de redescendre vers Chichilianne et le pied du Mont Aiguille. Nous n'emprunterons pas ce sentier, notre objectif est un peu plus haut...



Le fantastique Mont Aiguille est enfin visible, nous ne le quitterons presque plus de vue, envoutant et hypnotisant il habite le paysage avec force et beauté. Face à lui, la vallée de Chichilianne.


Plus loin les écrins.



La suite de la randonnée est impressionnante et peut être dangereuse pour les imprudents, nous longeons la falaise qui domine Chichilianne et le Mont Aiguille. Une seule chose doit être gardée à l'esprit, la montagne et le Vercors sont des lieux géologiquement vivants, l'érosion est bien présente, et parfois de grandes parties de cette bordure de plateaux sont entrainées vers le précipice. Il faut donc être vigilant, et si vous avez avec vous des enfants, éviter de marcher au plus proche du bord... 





Un groupe de randonneur regarde une zone d'étude de l'érosion des falaises du Vercors.






Il est temps de pique-niquer, et quoi rêver de mieux qu'un paysage comme celui-ci ? De temps en temps un vautour fauve passe au-dessus de nous. Le silence est à peine perturbé par le souffle léger du vent qui remonte de la falaise, les choucas animent le ciel, nous sommes au paradis.




Quelques informations sur le Mont Auguille :

Altitude : 2 087 mètres
Hauteur du dôme : 1 653 mètres - 1 837 mètres
Hauteur :
Pilier sud-ouest : 250 mètres
Pilier nord-est : 350 mètres
Longueur : 900 mètres
Largeur maximale : 130 mètres

"La première ascension a été réalisée par Antoine de Ville, le 26 juin 1492, sur ordre de Charles VIII, roi de France. Cet "exploit" est parfois considéré comme l'acte de naissance de l'alpinisme. La seconde ascension fut réalisée en 1838seulement.

Henri Giraud, chef pilote à l'Aéro-Club du Dauphiné et aviateur en montagne hors pair, fut le seul à jamais atterrir sur sa prairie sommitale, d’abord le 27 août 1957 avec un Piper Cub et le 22 mars 1960, sur skis, avec un "Choucas" Super Cub. Il réalisa par la suite de nombreux atterrissages avec passagers."

Pierre Tardivel a descendu à skis la voie des tubulaires le 27 janvier 1992 à l'occasion du 500e anniversaire de la première ascension."



Nous entamons la descente, la journée a été merveilleuse, c'est une balade que nous aimons beaucoup, en toute saison elle offre des surprises. Nous avons une belle perspective sur le petit refuge et les montagnes en arrière.





En arrivant dans la prairie, des sifflements nous ont accueillis, nous n'avons pas résisté à cet appel, et nous nous sommes accordés une pause en compagnie des hôtes des lieux.










Alors que nous descendons vers la voiture, les vaches montent au pâturage.


Sur la route qui nous ramène vers la "civilisation", le soleil de cette fin de journée caresse les falaises, une dernière occasion de faire des images.













Aucun commentaire:

Publier un commentaire