mercredi 16 mars 2011

Lettre du premier ministre sur le gaz de schiste, dormez braves gens...






Dormez braves gens ! Nous pensons pour vous !
Le gaz de schiste c'est tellement bien...



La grande opération de séduction a commencé, la communication se met en place, et pour notre plus grand malheur, la catastrophe du Japon est utilisée sans scrupule et sans pudeur. Les entreprises pétrolières, pour le moment aux États-Unis, mettent très clairement en avant les avantages du gaz de schiste par rapport aux risques du nucléaire dans la production d'énergie. En France, seuls quelques économistes ont pour le moment osé parler de l'eldorado du gaz pour remplacer le nucléaire.

Comme toujours, il n'y aurait pas de plan B, nous n'aurions le choix qu'entre la peste et le choléra. Le gouvernement qui commence à prendre la mesure de la mobilisation qui se met en place en France contre le gaz de schiste tente d'endormir l'opinion. 

Après les déclarations maladroites du ministère de l'écologie, c'est le premier ministre lui-même qui intervient, voici sa lettre aux ministres concernés :

lettre de fillon au sujet du gaz de schiste

Que pouvons-nous tirer de ce courrier ? Simplement que pour le moment les titulaires des permis d'exploration pourront forer ! Pour commencer de manière conventionnelle, donc ils foreront leurs puits de 3500 mètres de profondeur. Ensuite, ils seront dans l'obligation d'attendre la remise du rapport pour injecter leurs produits toxiques et commencer à fracturer.

Pas de perte de temps, les entreprises respecteront leur calendrier. Cynisme d'état, dormez braves gens !

Acte deux, le ministre de l'énergie entre en scène, il déclare qu'il va se rendre aux États-Unis pour se forger sa propre opinion sur la technique employée et les retombées environnementales... Il sera intéressant de suivre ce voyage de près et de voir quelles seront les implications des sociétés pétrolières dans l'organisation de ce déplacement... 



Dormez braves gens ! Nous agissons pour vous !
Pour votre bien...


Réunion d'information sur le forage de St Dionisy Gard en présence d'un représentant de Total.


Dans le Gard, les représentants de Total viennent expliquer ce qui s'est passé à Saint Dionisy, et en profitent pour communiquer sur le gaz de schiste. Comme ils l'ont déjà fait auprès des préfets, ils annoncent que leurs adjuvants de fracturations seront BIO ! Vous avez bien lu ! Dormez braves gens ! Ne réfléchissez plus, ne vous informez plus, nous sommes là pour ça ! Pas de problèmes de corrosion en France sur les puits de forage, pas de nécessité de produits chimiques pour protéger les canalisations, vive le BIO forage !

Ils espèrent que le mouvement va s'affaiblir, ils espèrent que la période estivale, déjà connue pour faire avaler les couleuvres législatives, laissera le champ libre aux forages. Le calendrier est déjà établi :

• 15 avril 2011 Toreador et Hess Oil commenceront à forer. (Seine et Marne, Aisne, Aube, Marne)
• Fin juin 2011 Vermilion pourra commencer à fracturer. (Champotran, Donnemarie, Chaunoy)
• Septembre 2011 Schuepbach et Total commenceront leurs forages. (Ardèche, Drôme, Vaucluse, Gard, Hérault)
• Octobre 2011 Schuepbach et GDF Suez commenceront à forer. (Ardèche, Gard, Hérault, Aveyron, Lozère)

Ce n'est que le début, 10 % du territoire français a été offert aux lobbies pétroliers et financiers, au détriment de la démocratie et de la santé publique ! Le massif jurassien est en première ligne pour de nouveaux permis, il est grand temps de nous mobiliser de manière générale. De mettre en oeuvre des mouvements de boycotte ciblés. D'informer le plus grand nombre sur ce qui attendrait notre France si ce projet allait jusqu'à son terme. L'exploration est déjà destructrice pour les nappes phréatiques, ne perdons pas cette réalité de l'esprit. 

Ne nous laissons pas endormir par les spécialistes de la communication, et en cette période terrible de catastrophes au Japon, restons attentifs aux manoeuvres des décideurs qui eux, n'auront aucun scrupule à manipuler les opinions pour faire accepter leur sombre dessein.

Une petite mise à jour avec un article du Dauphiné d'aujourd'hui  16 mars 2011 :

Vers l’intégration du gaz de schiste dans un “mix énergétique”

GDF - SUEZ sera donc le premier groupe français à se servir du malheur nucléaire japonais pour parler de l'alternative gaz de schiste en France, sans doute à cause des millions d'euros engagés pour l'obtention des permis d'exploration/exploitation et de la technologie américaine de fracturation (cocktail chimique). Au diable l'intérêt général, l'environnement et la santé publique s'il y a un bon retour sur investissement.

Total et le business modèle de la division des propriétaires.




Non à cette fausse alternative, non au gaz de schiste, non au gaz de la mort !

Reportage Arte Global Mag


Gasland version doublée.





Aucun commentaire:

Publier un commentaire