mercredi 23 mars 2011

Gaz de schiste, rendre la mobilisation visible




J'ai l'occasion de traverser le département régulièrement et je dois avouer que je trouve la mobilisation contre le gaz de schiste peu visible... 





Rares sont ceux, communes ou particuliers qui affichent clairement leur opposition à l'exploitation du gaz de schiste, c'est bien dommage. En effet, non seulement cette exposition de notre refus à ce scandale sanitaire est un rappel à nos élus et décideurs de notre mobilisation, mais plus encore, cet affichage permet aux citoyens, encore très nombreux qui ignorent tout de ce gaz et de ce projet d'ampleur nationale (10% de l'hexagone), de se renseigner et de s'interroger sur ce qu'est le gaz de schiste.




Les communes du sud de l'Ardèche sont en avance, elles affichent à côté de leurs entrées de village des panneaux annonçant clairement leur refus au gaz de schiste. Quelques particuliers ont placé des pancartes et banderoles annonçant ce refus également, mais encore trop rares. Les autocollants contre le gaz de schiste sont présents sur de plus en plus d'automobiles, mais ça ne suffit pas...


Nous devons être attentifs et mobilisés, l'actualité ne doit pas nous démobiliser, l'enjeu est important, les dangers sanitaires sont réels et les dégâts définitifs. Le gouvernement prépare sa contre-attaque, les communications officielles commencent à apparaître, ne niant pas les risques environnementaux, mais les minimisant. Ainsi sur le site stratégie du gouvernement, vous trouverez un rapport très intéressant mettant en avant les bienfaits au niveau énergétique de l'exploitation des gaz non conventionnels, pour l'indépendance de la France et pour la baisse des tarifs... 


Remarquez tout de même qu'une lecture attentive permet de ressortir la réalité de "l'analyse"...

La désinformation continue, et sans scrupule, l'analyste met en avant les ressources incroyables qui permettraient au monde entier de gagner 100 ans d'énergie. Et perdrait du même coup la grande majorité de son eau potable, peut être là l'enjeu de la chose, mettre la main sur le pétrole de demain, l'eau potable ! À se demander... Certains scientifiques annoncent que les "gisements" français permettraient 14 années d'exploitation ! 14 années ! Perdre nos nappes phréatiques définitivement pour 14 années de gaz !


Vous l'avez sans doute constaté comme moi, le prix du gaz ne cesse de baisser, l'impact est vraiment visible ! De qui se moque cet analyste ? Et ce n'est pas fini, le voici entrain d'analyser pour le gouvernement les impacts environnementaux...


...un peu de bruit, et quelques pollutions locales... Un expert d'une grande valeur, pour le gouvernement et les lobbies pétroliers, c'est certain. Je crains fort que le rapport de juin soit du même acabit. Ensuite il précise les retombées environnementales...


Une consommation en eau gigantesque et la pollution de cette eau ne serait qu'un problème, un peu à l'image de "l'incident" nucléaire au Japon annoncé par nos ministres. Comment faire confiance en nos dirigeants ? Quel est donc l'objectivité de cet expert qui n'hésite pas à dénoncer les agrocarburants, ne pouvons nous pas deviner une connivence avec les pétroliers et gaziers ?...

Les 600 produits chimiques du fluide de fracturation et de forage se transforment en quelques acides et gélifiants, presque rien, un tube de béton retiendra très facilement tout ça... (malgré les explosions, les micro tremblements de terre, et la longueur du forage...) Et quid de la radioactivité ? Je ne la trouve nulle part dans ce document.


Pour moi, une image me paraît bien plus parlante et objective qu'un long discours :

Colorado exploitation du gaz de schiste

A l'aide du logiciel google earth, vous trouverez facilement les zones d'exploitations du gaz de schiste aux Etats Unis, ici au Colorado. Les zones autour des puits se transforment en déserts irrémédiablement polluées ! Des puits en quadrillage tous les 20 mètres, des millions de litres d'eau empoissonnée injectés dans le sol.






Ne baissons pas la garde ! Mobilisons nous, et montrons notre mobilisation ! Le gaz de schiste ne doit pas être exploité ! Ce projet doit retourner au fond du cerveau malsain dans lequel il est né. Je vous invite à ce sujet à rechercher sur le net à qui profite le crime... Ceux qui savent ne seront pas surpris, les autres comprendront vite...


Ici les nombreux sites traitant le sujet et les sites de certains collectifs :

















Affichez-vous ! Faites des banderoles ! 
Sur vos balcons, dans vos jardins !

Afficher haut et fort votre refus du gaz de schiste !

Non au gaz de schiste, non au gaz de la mort !




Aucun commentaire:

Publier un commentaire