samedi 28 janvier 2012

Orta san giulio la suite


Si Orta san giulio possède comme toutes les cités touristiques des secteurs très fréquentés, il est assez facile de s'isoler et de se retrouver seul.














Le labyrinthe de ruelles de la petite ville permet de border le lac, de traversé le secteur commerçant, de monter sur le flanc de la colline sur laquelle la cité est bâtie, en très peu de temps l'on peut prendre de l'altitude pour s'ouvrir des perspectives sur le lac et les montagnes qui le bordent.





Surprise en arrivant sur la piazza Motta, un club de voiture ancienne a eu l'autorisation de stationner, l'occasion de quelques images de Jaguars, une sortie pour les 50 ans de la type E.





Conditions difficiles, la météo est très changeante et le soleil à du mal à percer l'épaisse couche de nuage, mais cette petite contrariété n'entame pas notre désir de découverte. La mairie est une petite merveille, son jardin ouvert sur le lac nous offre un havre de calme pendant un instant.











Le comédien Carl Heinz Schroth en peintre devant les beauté du lac d'Orta.









Il est temps pour nous de nous rapprocher de l'embarcadère, objectif isola di san Giulio.






Aucun commentaire:

Publier un commentaire