lundi 27 février 2012

Gaz de schiste une année de lutte sans fracturation, villeneuve de Berg

 un an sans fracturation photo pascal blachier


Il y a des rendez-vous que l'on ne doit pas manquer, mais là, force est de constater que l'information n'est pas passée ! Sans vouloir accabler qui que ce soit, je dois avouer qu'un regret et une certaine amertume nous ont envahis hier 26 février 2012.



A titre personnel, je n'ai eu l'information de ce rassemblement d'anniversaire que très tardivement, et par le collectif 84 ! Je n'ai pas eu le temps de faire suivre l'information sur mon blog, vraiment un loupé inexcusable !

Car au delà du moment festif qui aurait du motiver et récompenser tous ceux qui depuis un an et plus se mobilisent et s'activent pour lutter contre cette industrie destructrice, c'était là l'occasion idéale pour tous de relancer et rappeler que rien n'est terminé, que des permis sont encore régulièrement demandés auprès du gouvernement ! (cf. les 12 permis d'Ile de France)

Où étaient les élus ? Que s'est il passé ? J'espère que ce couac va être effacé très vite par une nouvelle action cette fois médiatisée à sa juste valeur ! Comment comprendre ce déficit d'information alors que les collectifs aujourd'hui sont organisés ! Les pétroliers n'attendent que cela !

Rien n'est fixé, et les demandes de forages expérimentaux sont là et bien là, si nous ne réagissons pas le réveil risque d'être douloureux. Le ministère de l'environnement n'est plus, les pleins pouvoir sont donnés au premier ministre. Il y a fort à craindre de ce passage de signature...

rassemblement du 26 frévrier 2012 à villeneuve de berg photo pascal blachier

L'anniversaire de la première année sans fracturation a eu lieu sur la place des Combettes à Villeneuve de Berg sous un mistral violent et dans une poussière pénible.

stand d'information gaz de schiste photo pascal blachier

Des stands d'information étaient à disposition des visiteurs, ici les très nombreux secteurs visés par les pétroliers, en France, et dans tout le bassin méditerranéen et au-delà sur tout le continent européen, car une nouvelle fois, rien n'est fini, bien au contraire !

Même si la mobilisation n'a pas atteint le nombre impressionnant de celle de février 2011, c'est tout de même plusieurs centaines de personnes qui ont affronté le vent et le froid ce dimanche.

militants contre le gaz de schiste photo pascal blachier

Il a fallu du courage pour pique-niquer sur place, être à l'abri du vent était difficile.


Il ne faut pas oublier les enjeux ! Et je dois dire que là, les Ardéchois n'ont pas été à la hauteur de ces enjeux ! Où étiez-vous ? À la neige ? Devant votre télévision ? Cette journée était la dernière des vacances scolaires, mais tout de même... L'Ardèche, fer de lance de la lutte contre le gaz de schiste...




Allons nous laisser faire ? 

Voulez-vous vivre sur une terre stérile ? Sans eau potable au robinet ? Voulez-vous vous faire spolier de votre terre ?




Les candidats à la présidence ont tous été interrogé sur le gaz de schiste et à notre grand regret, pour le moment, seul Mr Jean Luc Mélenchon a répondu ! Il s'est très fermement positionné contre toute forme d'exploitation des gaz et huiles de schiste.


Nos politiques vont louper un rendez-vous historique avec la sauvegarde et la pérennité de notre planète, avec la viabilité de notre pays, refuser de s'engager fermement et publiquement contre ce crime planifié est une erreur et une marque de mépris total envers les citoyens français. Comment dès lors ne pas comprendre le désamour des Français pour leurs "représentants" ? Quoi penser en effet de ces personnes qui sont sensées être là pour le bien des citoyens électeurs ?!

Messieurs les candidats, exprimez-vous clairement à l'image de Monsieur Mélenchon !

À moins que déjà des rapprochements aient eu lieu avec les pétroliers ?...
Engagez-vous ! L'enjeu est capital pour tous les Français !


Dimanche 26 février 2012, un an de lutte contre le gaz de schiste en France, un an sans fracturation sur le secteur de Villeneuve de Berg, un an et finalement toujours les mêmes doutes, les mêmes craintes, les mêmes atermoiements des politiques. 

un an sans fracturation le gâteau photo pascal blachier

Le bilan n'est pas bon, les demandes de permis sont encore là, nombreuses et sur tout le territoire, la loi est vide de sens et laisse la porte ouverte aux pétroliers qui sont en place pour commencer leur expérimentations légales, rien n'est fini, et ce que les pétroliers espéraient semble se réaliser, l'essoufflement de la résistance !

Peuple d'Ardèche vas tu laisser faire ? Où sont ta fierté et ton amour de ta terre ?

Regardez bien l'image que nous avons donné de ce noble combat au reste de notre pays ! Ecoutez Mr de Margerie le PDG de Total, allons nous baisser la garde et laisser l'irréversible arriver ? 


Contrairement à ce qui est dit dans le reportage, l'interdiction de la fracturation hydraulique n'est pas totale puisque la loi permet son usage à titre expérimental !



Il est temps de rappeler notre lutte aux politiques, il est important de la remettre en avant pour que le prochain président la prenne en compte et s'engage clairement contre le gaz de schiste, le profit ne vaut pas la viabilité de notre territoire !

Ressortez vos pinceaux, réimprimer vos affiches, affichez votre engagement contre le gaz de schiste, redonnons de la visibilité à notre engagement ! 


Non au gaz de schiste !

Ni ici, ni ailleurs !

Ardèche réveille toi !

Ils veulent détruire ta terre !


Aucun commentaire:

Publier un commentaire