vendredi 20 mai 2011

Fracturation hydraulique, première pollution officiellement constatée en Allemagne


Voilà l'une des premières pollution officiellement constatée sur un site d'exploitation de gaz non conventionnel en Europe ! Bien évidemment nos chers députés de la majorité et leurs amis pétroliers vont nous assurer que jamais, au grand jamais cela ne sera possible en France ! Évidemment ! Souvenez vous d'un célèbre nuage radioactif !



Notez également la date de l'article, 12 mai 2011, il a dû resté bien gentiment coincé dans une rotative celui-là...

Vous pourrez lire plus facilement le pdf en cliquant sur l'article ci-dessous ou ici, article politis :


Nous sommes face à une réalité affligeante, et nous ne sommes plus sur un continent lointain, mais à notre porte, dans l'Europe qu'ils veulent notre ! Vous savez, cette Europe travestie, celle qui collabore avec les pires pour leurs intérêts propres et contre l'intérêt général.

Au moment où j'écris cet article j'entends notre ministre de l'écologie qui annonce que notre consommation d'eau devra être réduite de 20 % d'ici 2020 ! De qui se moque t'on, alors que la signature de ces permis d'explorations, toujours valables, que le vote de cette loi du 11 mai 2011 sous entend l'utilisation et la pollution de millions de litres d'eau ! Il est vraiment urgent que les peuples reprennent en main leur vie et restaurent la démocratie dans leur pays !

Quelle honte ! Quelle audace aussi de la part de ce gouvernement et de sa marionnette de l'écologie. Et quelle honte de la part des pétroliers gaziers !...


Pendant ce temps là, le patron de Total jubile lors de l'assemblée générale de la société pétrolière :

de Margerie : "ce qui a été voté n’exclut pas la compagnie de leur droit minier. [...] Le texte est habile. On va s’en sortir et trouver une solution dans les années a venir. [...] Il faut rester low profile en cette période.[...] On reviendra sur scène et expliquer qu’on ne peut pas utiliser que le soleil et les oiseaux. Nous faisons des recherches avec Cheasapake pour améliorer le processus de fracking."

Plus que jamais nous devons rester mobilisé, attentif et continuer à faire pression auprès de nos sénateurs. Informez les des pollutions allemandes, envoyez courriers et mails, résistons !

Et ne nous perdons pas dans le cloaque médiatique ambiant, la manipulation bien rodée ne doit pas nous faire baisser les bras ! Que les criminels soient jugés et que la France retrouve la démocratie ! Notre but est unique et le manque d'informations ne doit pas laisser croire que le gaz de schiste est acquis et anodin ! Ce gaz dangereux ne doit jamais être extrait sur notre territoire !

Un article très intéressant ici.






Aucun commentaire:

Publier un commentaire