jeudi 12 mai 2011

10 mai 2011 les débats sur le gaz de schiste à l'assemblée nationale


C'est toujours une épreuve pour le moral de voir l'Assemblée Nationale en direct ou en différé, difficile pour une personne qui a un esprit démocratique de voir l'absentéisme des représentants du peuple, plus difficile encore de voir à quel point notre parlement n'est plus démocratique de par sa composition...


Voici l'ensemble des débats du mardi 10 mai 2011 au soir concernant le gaz de schiste, pas de grosse surprise, si ce n'est un certain manque de sens patriotique, au sens le plus noble, celui de la défense des citoyens français, de la part des membres de l'actuelle majorité. "L'argent n'a pas d'odeur, mais pas d'odeur vous monte à la tête..." C'est donc à cause de cette absence d'odeur que nous, peuple français, allons voir dans un avenir proche notre cadre de vie, notre santé, notre eau, notre terre se dégrader de manière irréversible. Honte à eux que l'histoire notera dans les livres comme les pourvoyeurs du désastre annoncé, ils savaient, ils savent...


Yves Cochet



Nathalie Kosciusko-Morizet



Anny Poursinoff


Après des débuts de débats que je trouvais limpide et courtois, avec la remarquable intervention de Monsieur Yves Cochet, voici la réponse surprenante et pas très objective de l'un des signataires du texte en discussion. Malheureusement les interventions de la majorité, peu constructives, seront pour la plupart de cet acabit. Drôle d'image pour les sympathisants de ce groupe et de ses amis. Pauvre France dirait un ami.



Franck Riester



Jean Marc Ayrault



André Chassaigne


Nathalie Kosciusko-Morizet



Daniel Paul


Nicole Ameline


Philippe Plisson

Question de règlement :


Jean Marc Ayrault


Serge Grouard



Martine Billard


Raymond Durand


Christian Jacob


Pascal Terrasse


Anny Poursinoff


Jean Louis Borloo signataire des permis d'exploration



Frédérique Massat


Pierre Morel A l'Huissier



Jean Jack Queyranne



Josette Pons


André Vézinhet



Double ration pour Claude Gatignol




Dominique Orliac



Jean Claude Flory


Germinal Peiro


Richard Mallié


Gérard Gaudron


Marie Lou Marcel


Isabelle Vasseur



Franck Riester


Philippe Folliot




Nathalie Kosciusko-Morizet

Examen de l'Article 1 :



Jean Pierre Grand


Yves Cochet


William Dumas


Jean Pierre Nicolas


Francis Saint Léger


Alain Marc


Robert Lecou


Jean Launay


Christiane Taubira


Yves Cochet

Proposition d'amendements :


Pascal Terrasse


Martial Saddier


Jean Paul Chanteguet


Avis de la commission 






Christiane Taubira


Jean Launay


Yves Cochet


Claude Gatignol


Amendements article 1 suite

Amendements article 2 fin

Examen de l'Article 2 :


Yves Cochet


André Chassaigne


Yannick Paternotte


Jean Philippe Maurer


Pascal Terrasse


Dominique Orilac


Pascal Terrasse


Yves Cochet


 

Yves Cochet et André Chassaigne




Voici les derniers orateurs dans l'ordre de leurs prises de parole. Le courage m'a manqué sur la fin des débats pour diviser les interventions...

Suite et fin des débats, vote des amendements.


Je dois avouer qu'il est décourageant parfois de voir notre société se déliter, de constater à quel point la démocratie est leurrée par le déséquilibre scandaleux de la représentativité nationale qui ne représente plus rien des citoyens. La démocratie, l'idéologie, est bien loin de la réalité effective, il est désolant de voir les députés majoritaires, sur un sujet, aussi grave et primordial pour l'avenir de notre pays, pour la pérennité de la qualité environnementale, pour les citoyens, pour les générations futures, ne prendre en considération que de manière très théorique la réalité constatée d'un désastre réel et criminel, de préférer laisser les profits à court terme de certains privilégiés diriger leurs voix et leurs votes, leurs décisions.
Parfois j'avoue que je comprends les français qui tournent le dos aux politiques, à la politique et aux institutions, et pourtant il est évident que c'est ce que ce même genre de personnes non représentatives désirent. Nous voler le reste de démocratie, en nous dégoûtant de ce qu'ils en font.

Alors je remercie les députés qui n'ont pas voté ce texte de loi, ce texte de dupe, comme eux, nous ne sommes pas dupes, et la France va entrer en résistance. Cette France provinciale comme je l'ai encore entendu dans la bouche méprisante de ce que l'on appelle une élite parisienne. D'élite il n'y a guère de chose pourtant dans ces personnages, lorsque l'on méprise ainsi la majorité des citoyens d'un pays.

Le gaz de schiste, le gaz de roche mère, les huiles de schiste ou de roche mère ne passeront pas, les Français n'en veulent pas, et c'est aujourd'hui 11 mai 2011 une déclaration de guerre à la vie qui a été votée. Cette loi pernicieuse n'endormira pas la vigilance citoyenne, la terre n'appartient pas aux industriels et aux lobbys pétroliers ou pétrochimiques, nous serons là, nous ferons ce que cette majorité n'a pas fait, nous protégerons notre pays et son avenir, pour notre présent et pour le futur des générations à venir.

Le combat ne fait que commencer, restons mobilisé ! NO GAZARAN ! 

Aucun commentaire:

Publier un commentaire