lundi 10 décembre 2012

Quand on aime, il faut partir

"Sur la plage abandonnée, coquillage et crustacés..."

la plage de Gruissan photo pascal blachier



Vous l'aurez sans doute compris, nous avons eu un coup de foudre pour ce lieu incroyable, voici  encore quelques images.

valérie blachier face à la mer photo pascal blachier

La météo est très changeante sur ce petit bout de terre, et en deux journées seulement, nous avons eu toutes les saisons, et lorsque le soleil emmène le ciel bleu, la magie est totale.

balade au bord de l'eau valérie les pieds dans l'eau photo pascal blachier

les chalets de gruissan photo blachier pascal

cabane de secours gruissan photo blachier pascal

Sur la grande plage, des postes de secours observent la mer.


valérie blachier sur un poste de secours à gruissan photo blachier pascal

les chalets de gruissan décor de 37,2 le matin photo pascal blachier

Difficile tout de même de présenter des images de ce lieu sans se référer au film cultissime de Jean Jacques Beineix, 37,2°c le matin sortis en 1986. Une référence, mais attention, ce film ne conviendra pas aux plus jeunes.
"Zorg, trente-cinq ans, est un homme à tout faire chargé des réparations et de la maintenance d'un groupement de petites maisons, au milieu de nulle part. Écrivant des romans à ses heures perdues, il est l'amant de Betty, une jeune femme jolie et passionnée, qui devient sa compagne. Mais elle se lasse bientôt de leur petite vie étriquée. Après une dispute avec le patron de Zorg, les deux amants partent, à la recherche d'un endroit où ils pourraient être heureux. 
C'est une sorte de road movie dont l'action se déroule des plages de l'Aude à la région parisienne, puis en Lozère à Marvejols."

gruissan photo blachier pascal

valérie blachier sur les traces de zorg photo pascal blachier

Sur les trace de Zorg...

 les chalets de 37,2 photo pascal blachier






valerie devant un chalet de gruissan photo pascal blachier






Ce lieu est exceptionnel, mais chut, ne le dites à personne !
Quand on aime, il faut partir...



Aucun commentaire:

Publier un commentaire