lundi 12 février 2018

Alissas son viaduc et sa voie verte



Premier contact avec la voie verte en cours de construction sur l'ancienne voie ferrée au niveau d'Alissas.


Nous reviendrons sur la voie ultérieurement, notre objectif étant le viaduc d'Alissas enfin sécurisé et ouvert officiellement. Des garde-corps plus hauts que les barrières sncf ont été placés, si les travaux sont loin d'être finis de grands changements ont eu lieu. 


La traversée de ce pont me ramène à mon enfance lorsque le train passait deux fois par jour lorsque nous jouions à nous faire peur avec les copains en déambulant le long de cette voie ferrée qui longeait la maison familiale.





"Le Viaduc d'Alissas enjambe le torrent de Combier, la route départementale 2 avec ses déviations construites au début des années 1980 et l’ancienne RD2, devenue voie communale ;
L’exploitation de la ligne a débuté le 1er mars 1862. La ligne avec ses nombreux ouvrages d’art (viaducs, ponts, murs de soutènement, 6 gares, maisons de gardes-barrière…)
Ce viaduc est le plus grand de la ligne Privas – Livron via Le Pouzin, avec ses 178 m, ses 12 arches, 11 piles 2 culées et une hauteur moyenne de 18,60 m.
Pour la construction des arches, piles, voûtes ont été utilisées pierres de taille, moellons, en calcaire provenant très certainement de la carrière Bourgeade qui se trouvait au-dessus de la halte – gare. Sur certaines pierres taillées on peut voir la marque des carriers.
Août 1944 : Les troupes allemandes stationnées à Privas veulent partir. Un train est chargé de munitions, de matériel, d’objets divers… Le maquis, les 9/10 août, va faire sauter les 2 arches les plus proches de Privas, mais aucune pile n’est touchée. La reconstruction fut confiée à l’entreprise Olivon Jeune de Lyon. Des carriers y travaillèrent. La réception des travaux eut lieu le 30 septembre 1945."


Depuis l'extrémité du viaduc, coté Alissas, un sentier parcoure la colline et nous permet de monter sur le belvédère de notre dame des roches.


Une statue de vierge, notre dame des roches, domine le village d'Alissas, tous les mois d'août un pèlerinage est organisé avec l'ascension de la colline.


Le belvédère offre une vision à 360° sur le paysage, d'un côté la vallée du Rhône, la montagne d'Andance et plus loin les montagnes du Vercors tout au fond du paysage.


De l'autre coté nous avons le plateau des gras au-dessus du viaduc, la zone d'activité d'Alissas couloir étroit qui s'ouvre sur la plaine du Lac et Privas, au fond les croix de Creyseilles et la montagne du Charray.



Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire