mardi 20 décembre 2016

Réfection de toiture aux chaumières de Bigorre



C'est certainement l'un des villages les plus typiques de la région, un patrimoine précieux, quelques chaumières résistent encore pour notre plus grand bonheur. Merci aux propriétaires !


Nous sommes directement dans l'ambiance dès notre arrivée sur le parking, les fagots de chaume sont stockés là. Nous étions venus pour partager avec notre ami Guillaume ce lieu magnifique, le hasard nous offre une réfection de toiture, nous avons beaucoup de chance.

Guillaume qui n'a aucune idée de ce que nous allons lui présenter est étonné de cette paille ainsi stockée.



Effet de surprise garanti en stationnant sur le parking du haut, le visiteur à pied, découvre émerveillé les premières chaumières au détour d'un virage.



Le temps est fabuleux et sous ce ciel bleu, l'architecture de montagne, mélange de chaume, de lauzes et de pierres de basalte est mise en valeur.



Guillaume semble heureux de cette nouvelle découverte, comme d'habitude il arbore son sourire réjouissant ! En contre bas des premières chaumières, le chantier de réfection est bien visible, la toiture dorée attire le regard.




Comment ne pas être admiratif devant un chantier comme celui-ci, le chaume doré est parfaitement ajusté, rasé, peigné.


La pose a été modernisée, aujourd'hui une bache d'étanchéité est placée sous le chaume, rajoutant ainsi un peu de protection thermique et évitant d'éventuelles infiltrations.
Le chaume est attaché sur une armature de bois avec de longues tiges de fer.




Les fagots sont mis en place un par un, ajustés en les tapant, puis rasés pour couper les pailles rebelles.



Le résultat de ce fastidieux travail est remarquable, une toiture de chaume parfaitement lissée est superbe.



En plus des échelles modernes, les artisans utilisent encore les marches pieds traditionnels, ils sont plantés dans le chaume et servent d'appuis pour le couvreur.


Les couvertures de chaume font partie des plus chères, il faut énormément de temps pour les mettre en oeuvre et la quantité de paille utilisée est impressionnante. C´est une technique qui devient rare, et ce savoir à un coût.








Laissons les artisans à leur tâche et continuons la visite de Bigorre.



Difficile de ne pas craquer pour une si belle propriété !


Plus un hameau qu'un village, Bigorre possède tout de même quelques "ruelles", celles-ci nous offrent leurs trésors...


Lors de notre visite, l'un des habitants de Bigorre allumait le four communal, préchauffage nécessaire à son usage quelques jours plus tard.




En ce mois de septembre, en semaine, nous avons le village pour nous seuls, les touristes du coeur de l'été sont rentrés chez eux, laissant le lieu à l'authenticité de son silence.







Ici le chaume n'a pas été rasé et peigné, le rendu final est totalement different.






La visite se termine par la petite chapelle de pierre noire, Bigorre fait parti des joyaux qui nous entourent, ce lieu mérite le déplacement, son ambiance paisible, son patrimoine sont autant de raison de faire sa visite.




Aucun commentaire:

Publier un commentaire