lundi 12 décembre 2016

Les passerelles du Drac



Pour rejoindre les passerelles, nous devons traverser le Drac, nous passons par le pont de Cognet qui enjambe les gorges. Le pont est un haut lieu du saut à l'élastique, mais personne en cette matinée de septembre.




Nous avons beaucoup de chance, le temps est estival et la couleur de l'eau est extraordinaire.


La balade des passerelles est l'une de mes préférées, elle combine le coté ludique de la traversée des ponts de singes et les paysages fabuleux qui entourent le lac de Monteynard.




Si la balade n'est pas d'une grande difficulté, il reste toujours l'aspect psychologique de la première traversée. Les passerelles sont longues, 200 mètres et assez hautes, 50 mètres et il y a le vent, s'il est présent il renforce la sensation de vertige...


Notre ami Guillaume s'en sort plutôt bien, le début se passe sans souci.



Au milieu de la passerelle le vent est bien plus présent et à ce niveau on se rend compte de la longueur totale, et de ce qu'il reste a franchir...


Le temps est extraordinaire, les couleurs fabuleuse, nous avons beaucoup de chance, cette randonnée est la première que nous faisons avec Guillaume qui commence son séjour chez nous.




Pas question de continuer la randonnée sans profiter un moment de ce lagon digne des Caraïbes !


Au dessus du lac, le Domaine du Clos à Roissard surplombe le bleu incroyable du Drac.


Sur notre droite, la première passerelle parait petite vu de la plage.


Pour rejoindre la seconde passerelle, nous devons traverser les champs et un petit bois.





Au loin la petite commune de Mayres Savel d'où nous sommes partis.



Depuis la forêt, au détour d'un virage, le lac de Monteynard s'offre à nous, sa couleur est fabuleuse. La journée est radieuse et les 20 kilomètres de notre randonnée d'un coup nous semblent faciles.
  



Nous croisons un couple qui profite du paysage et nous lui demandons d'immortaliser notre joyeuse troupe.



La balade reste familiale, sur la seconde passerelle un couple avec deux enfants traverse tranquillement.




Pas forcément le meilleur endroit pour faire une pause !


La passerelle de l'Ebron est très ventée, bien plus que celle du Drac, elle a tendance à bouger au rythme de la traversée.




Nous n'irons pas plus loin, la journée n'est pas finie, il faut rejoindre notre voiture et traverser le Vercors avant de rentrer chez nous, pour une première randonnée avec Guillaume, il faut rester raisonnable !




Sur le sentier du retour, en cette fin de journée, nous croisons une très belle salamandre. Rencontre rare, nous prenons un instant pour la photographier.




La salamandre se lasse de nos appareils, elle nous quitte tranquillement.


Nous voici de retour à Mayres Savel, avant de partir, un regard sur son église. Nous avons passé une très belle journée, trop courte, mais pleine de fabuleux souvenirs !



Aucun commentaire:

Publier un commentaire