jeudi 8 janvier 2015

7 janvier 2015 - Charlie Hebdo





Impossible de ne pas réagir à ce qu'il s'est passé hier 7 janvier 2015, évidemment il y a des attentats tous les jours dans le monde, chaque jour nous entendons dans les journaux des massacres d'innocents, mais c'est loin, c'est ailleurs et ça nous arrange bien peut être.

Hier ce qui est arrivé c'est déroulé en France, chez nous, dans une démocratie et pire peut être, ce sont les garants de la liberté, liberté d'expression, liberté d'opinion qui ont été massacrés, exécutés pour avoir proclamé avec satire, ironie et humour leur rejet des extrémismes, tous les extrémismes, politiques, économiques, religieux. La laïcité et le rejet de TOUTES les religions comme fil de rédaction. C'est l'esprit même de la France qui a été abattue, ce qui fait sa particularité, ce qui nous définit.

Mercredi 7 janvier 2015, c'est toute une famille de pensée qui a été décimée, c'est l'humanisme qui a été attaqué au coeur même de notre société, notre démocratie déjà mise à mal depuis quelque temps par des écrivains, des politiques, des religieux qui cherchent à créer des communautarismes, qui veulent monter les Français les uns contre les autres en prenant comme excuse les différences, et tout cela pour endormir les citoyens et les détourner des vrais responsables de la paupérisation de notre société, ces mêmes responsables que Charlie Hebdo montrait du doigt, les ultras libéraux, les financiers, les politiques et autres fous de Dieu(X)...


12 morts, certains plus connus que d'autres, mais tous tombés pour notre liberté :

Mr Frédéric Boisseau, agent d'entretien certainement la première victime, abattue pour avoir été là à son poste de travail...

Mr Franck Brinsolaro, brigadier de police au service de protection, mort en service sous une rafale d'arme de guerre.

Mr Ahmed Merabet, policier du 11e arrondissement, tombé sous les balles lors de la sortie des criminelles après leur massacre.

Cabu, dessinateur et journaliste, 75 ans, tué pour avoir fait rire ou sourire.

Charb, directeur du journal Charlie Hebdo, dessinateur, 47 ans, victime de menaces depuis de nombreuses années abattu au sein de la rédaction.

Tignous, dessinateur de 57 ans.

Philippe Honoré, dessinateur auteur du dernier dessin publié par Charlie Hebdo sur son site.

Wolinski, dessinateur de 80 ans, impossible de résumer sa carrière tant elle est prolifique, abattu hier en pleine planification de ces futurs projets au sein du journal.

Mme Elsa Cayat, psychiatre et psychanalyste rédactrice de la rubrique divan du journal.

Mr Mustapha Ourrad, correcteur au journal.

Mr Michel Renaud, fondateur du festival rendez-vous du carnet de voyage à Clermont-Ferrand, là parce qu’invité au sein du journal ce jour-là.

Mr Bernard Maris, 68 ans, économiste, écrivain, enseignant, il était le poil à gratter du monde des économistes médiatisé, profondément humaniste, il avait un discours honnête et objectif sur notre économie actuelle. Il dénonçait ouvertement le modèle capitaliste aberrant et destructeur, il défendait les services publics et les fonctionnaires devenus bouc émissaire de tous les maux économiques. Il dénonçait les dérives de l'Europe ultras libérales, l'hégémonie Allemande et ses doctrines libérales destructrices. Chroniqueur de France Inter il laissera des millions de Français orphelin de leur Oncle protecteur, lumière de la réalité économique, de ce que pourrait être notre pays si les spéculateurs de tout bord avaient moins de prise sur notre économie.


Aujourd'hui c'est la démocratie qui est en danger, des fous furieux tentent de tout détruire, nous devons plus que jamais les combattre, par notre humanité, notre solidarité, notre union au delà des clivages que certains voudraient voir s'accentuer.



Ce doit être la fin d'un monde, celui des haines et des communautarismes irrationnels, tous les Français de quelques origines que ce soit se sont levés hier au soir pour manifester leur dégout devant cette haine gratuite. Nous avons tous tout à y gagner, reprendre la main sur notre société, nous débarrasser enfin de tous ceux qui alimentent les haines, se débarrasser enfin des politiques polémistes professionnels qui nous manipulent pour leurs intérêts. Nous débarrasser des pseudo religieux qui inventent des dieux pour mener les foules dans la direction de leurs profits et leurs intérêts encore et toujours. Nous débarrasser enfin de ces financiers, patrons voyous, économistes vendus qui mentent et exploitent la misère des Français et des Européens, les vrais, les citoyens, les plongeant dans la misère pour que quelques privilégiés ultras riches le soit encore plus ! 

Que ce drame serve à cela, voilà le seul voeu que l'on puisse avoir en ce triste début d'année. Marre de ces ministres imbus d'eux-mêmes qui veulent plus de milliardaires français, mais l'argent étant artificiellement limité ce serait au détriment de centaines de pauvres gens, des sans dents, des illettrés... Nous devons rebondir et faire de ce drame un mouvement de fond, reprendre la main et changer cette société qui ne nous mène nulle part et qui fabrique des fous criminels.


Pour finir, je pense aux familles des victimes, aux amis, aux collègues, aux français qui sont dans l'émotion et qui ont perdus une part d'eux même.

J'espère que comme ces humanistes abattus par des lâches, notre société restera digne de leur bonté et de leur intégrité et qu'elle ne dérivera pas dans la haine aveugle et nauséabonde, et que personne ne servira de bouc émissaire à cette folie.

Nous devons reprendre en mains, tous ensemble, d'où que nous soyons et de quelques origines que nous soyons la société française pour revenir enfin à ce pays de lumière et de fraternité.

Liberté - Egalité - Fraternité






Merci aux auteurs de ces dessins et reproductions de unes que j'utilise sans autorisation pour rendre hommage à Charlie Hebdo et aux victimes.





Aucun commentaire:

Publier un commentaire