lundi 18 août 2014

Empreintes de dinosaures de Coisia

Il y a quelque temps, je vous avais proposé de visiter un site spectaculaire où nous pouvions admirer de superbes traces de dinosaures carnivores près de Florac, aujourd'hui je vous emmène sur les traces de ses cousins herbivores, des sauropodes de type diplodocus, à Coisia dans le Jura.

Coisia blachier pascal

La commune de Coisia se situe a proximité des gorges de l'Ain, en 2004 à l'occasion de travaux sur sa voirie l'incroyable découverte est faite, des traces de sauropdes de 140 millions d'années sont mises à jour. 

traces de diplodocus photo blachier pascal au delà du cliché

À cette époque, la région de Coisia est sous un climat tropical. On y trouvait une plage ou une lagune à la place des prés et des forêts actuels.  Une mer peu profonde recouvrait la région et des bancs sableux pouvaient apparaitre lorsque le niveau marin était plus bas. Les troupeaux de dinosaures, à la recherche de nourriture circulaient sur ces bancs et laissaient des traces dans la boue. Ces traces séchaient au soleil puis, avec la montée du niveau de la mer étaient recouvertes par des sédiments très fins. Ces dépôts se sont poursuivis pendant des millions d’années et se sont fossilisés pour former les roches actuelles.





Curieusement, les empreintes se situent sur une paroi verticale. Cela s’explique par le mouvement des plaques qui a entraîné un plissement de terrain il y a 20 millions d’années. Le soulèvement des Alpes entrainera la formation du Jura et ses plissements caractéristiques.
Uniques en France, les traces font actuellement l’objet d’un partenariat avec le Jura Suisse où des pistes de dinosaures ont également été mises à jour. L’étude scientifique de Coisia permettra la conception d’une exposition itinérante qui présentera les découvertes paléontologiques du Massif Jurassien et accompagnera la mise en valeur future des sites.


Le site n'est pas très grand, il se situe sur le bord de la petite route qui mène à Cornod. Sur les dalles dressées se trouvent de grandes traces de pattes de diplodocus, il est assez facile d'identifier les différents individus.


Un site extraordinaire, il est conseillé de stationner après le site pour se mettre en sécurité et revenir à pied le long de la dalle où se trouve les empreintes, attention aux enfants, la route est étroite et circule un peu.





1 commentaire:

  1. Tiens tiens, ça me dit quelque chose ces photos...

    RépondreSupprimer