vendredi 4 mai 2012

C'est maintenant ou dans cinq ans, votez !

Dimanche 6 mai 2012

Deuxième tour des élections présidentielles,

Votez !



Dimanche les citoyens français auront la possibilité de s'exprimer, et bien au-delà, de choisir l'orientation de leur pays, la France. Que dire sans paraître partisan, ou ne pas dire,  pour assumer tout de même mes idées...

Je suis démocrate, je suis pour l'égalité de tous les citoyens de notre pays et plus encore de tous les Hommes (dans le sens Humain, femme et homme). Comme un très grand nombre de Français j'habite en milieu rural, avec tous les plaisirs et les avantages que cela procure, mais avec les contraintes que cela entrainent ; c'est un choix de vie, de qualité de vie. Mais comme tous ceux qui ont fait ce choix, j'ai constaté que ce désir de vivre au plus près de la nature dérange. Certains voudraient concentrer les populations dans les villes, ou dans leurs banlieues. Pour arriver à leur fin, ils n'hésitent pas à fermer des hôpitaux, des écoles, des gendarmeries sous prétexte de rentabilité et dans le dessin secret de rendre privé ces services publics ! Comme si la vie d'un malade, la vie d'un enfant, la sécurité des concitoyens ruraux avaient une valeur pécuniaire et monnayable. Depuis la fin de la Seconde Guerre mondiale, la solidarité nationale est la règle entre les citoyens, enfin, était... Aujourd'hui, cette solidarité ne semble être mise en oeuvre uniquement pour renflouer les pertes des investissements spéculatifs douteux des organismes bancaires peu scrupuleux. Ce système, cette politique je n'en veux plus !

Nous avons pu voir à quel point le gouvernement joue dans l'ambiguïté en ce qui concerne un sujet qui me tient à coeur, les hydrocarbures non conventionnels, huile et gaz de schiste. Malgré toutes les mobilisations, malgré un refus très ferme des citoyens français et de certains élus, malgré une loi (douteuse et très discutable), ce gouvernement a autorisé la fracturation hydraulique ! Oui, autorisé, hypocritement de manière "expérimentale" ! Une nappe polluée de manière expérimentale ou dans le processus de production "normal" reste une nappe phréatique polluée ! Et définitivement ! Cette politique du mépris et du mensonge, de la mise en danger et de l'empoisonnement de la population pour le bénéfice de quelques entreprises privées souvent étrangères, je n'en veux plus !

Dernière minute ! Voici une information discrète, le gouvernement actuel s'apprête à signer le permis de fracturer dans la région de Cahors ! 

"On se doutait que ça allait nous tomber dessus, mais on ne s’y attendait pas pendant une période aussi cruciale pour l’avenir de notre pays. Le permis d’exploration du Gaz de Schiste vient d’être validé à Cahors ! Un lien d’un site ou il est recommandé d’adhérer si on veut préserver ce pays d’une catastrophe écologique sans précédent :http://www.vigilance-perigord.net/"
"Fidèle à son travail d'alerte, Dominique Pouyer-Hue a appelé mercredi Jean-Fred Droin, le conseiller général du canton de Sarlat et a envoyé une communication au député Germinal Peiro, maire de Castelnaud qui figure sur la zone du permis de Cahors. Ce dernier s'est déclaré « révolté » par la nouvelle. « Ils ont contourné la loi en n'utilisant pas le terme de fracturation hydraulique. C'est une supercherie. Je me rappelle des déclarations de NKM l'an passé à La Roque-Gageac… On avait des craintes sur la position du gouvernement, malheureusement, elles étaient justifiées. »Malgré la présidentielle, Il y a urgence si on veut éviter de voir débarquer les camions et commencer les forages, comme c'est déjà le cas dans l'Ain.http://stopgazdeschiste.org/inf/dep...Quant à la nuance de gravité entre permis d'exploration et permis d'exploitation, elle n'existe pour ainsi dire pas pour Dominique Pouyer-Hue : « Le permis d'exploration court sur 5 ans et les sociétés peuvent en bénéficier à trois reprises. Donc avant qu'une enquête publique ait lieu avec une étude d'impact, il peut se passer quinze ans. Quinze ans de dégâts et de pollution. »"



Des services de dialyse sont fermés, pas assez rentables, et dans un même temps des masques par milliers et des millions de doses d'un vaccin très douteux sont achetés par ce gouvernement pour soit "disant" sauver notre pays d'une pandémie imminente ! Aujourd'hui, toujours pas de pandémie, pas l'ombre d'un mort, mais des masques qui sont en ce moment mis au rebut date limite d'utilisation en cause, et je ne parle pas des doses de vaccins qui depuis longtemps ont été détruites. Combien de millions d'euros offerts à quelques officines privées ? Erreur ? Mensonge d'Etat ? Transfert d'argent public ? Ces millions auraient sans doute sauvé des vies dans les hôpitaux ! Ce genre d'approximation ou de manipulation d'Etat, je n'en veux plus ! La santé publique est une chose sérieuse !




Notre pays n'appartient pas à une "caste" sociale, une "élite" autoproclamée, notre pays est riche de sa multiplicité sociale et culturelle, ghettoïser  tel ou tel devient insupportable, monter les employés du privé  contre les employés du public devient insupportable, notre force est notre diversité, et c'est de cette diversité que notre pays tirera le meilleur de lui même pour retrouver sa place et sa dignité auprès du reste du monde.

L'argent de l'Etat n'est pas fait pour offrir un avion de ligne privé à un mégalomane qui a peur du peuple français à tel point qu'il boucle des régions entières lorsqu'il s'y déplace ! Quelle image a t'il donné à cette noble fonction !?! Quelle image a t-il donné de notre France !


Voter est important, des générations ont perdu leur vie pour nous offrir ce droit, les femmes n'ont eu cette équité qu'en 1947, mesdames, souvenez-vous de cela, ne pas voter, c'est laisser votre voix à ceux qui  finirons, peut être par vous en priver !

Et ce n'est pas fini, encore une mauvaise nouvelle, cadeau de dernière minute de ce gouvernement et de son système en place, la suppression pure et simple de la législation luttant contre le harcèlement sexuel  a deux jours de l'élection présidentielle ! Rien que ça ! La porte est ouverte à tous les pervers ayant un peu de pouvoir ! Pire que cela, toutes les plaintes en cours sont purement et simplement annulées et sans objet. Et les condamnations n'ont plus de valeur légale ! Comment accepter ce cynisme de dernière minute ? Qui protègent-ils ? Il faut que ça change ! Honte à eux !
  
"Gérard Ducray, ancien député du Beaujolais condamné pour harcèlement sexuel, a obtenu vendredi l'abrogation de la loi par le Conseil constitutionnel.

Ce dernier avait été saisi par le secrétaire d'Etat au tourisme sous Giscard via une question prioritaire de constitutionnalité soulevée en cassation. 
Devant la justice, Gérard Ducray avait considéré que le code pénal laissait au juge une trop grande marge d'appréciation des éléments constitutifs du délit qui lui était reproché.
En 2011, Gérard Ducray avait été condamné à trois mois de prison avec sursis et 5000 euros d'amende pour harcèlement sexuel. Entre 2007 et 2009, trois employées municipales de Villefranche-sur-Saône s'étaient plaintes de caresses, mains sur la cuisse et bises déplacées. Des accusations niées par l'ancien député"
Source LyonMag.com




S'abstenir c'est ne pas exister, voter blanc, c'est ne pas exister, le système est ainsi, voter est un privilège offert aux sociétés démocratiques, respectez-le avant que cela ne devienne un luxe, puis un rêve...




L'élection présidentielle est la plus importante, les cinq dernières années nous l'ont démontrées chaque jour ! Nous n'avons plus le droit de nous tromper, le détricotage systématique des acquis sociaux est une réalité. Il ne faut pas croire les discours qui proclament que cela est inévitable, nos aïeux nous ont offert ces droits sur les ruines de l'Europe après la Seconde Guerre mondiale, ils ont inventé à partir de rien un système juste et équitable si chacune des parties remplit ses obligations. Aujourd'hui, ce sont ces obligations qu'il faut contrôler, et très vite en rétablissant l'équité, les caisses se rempliront, assez de cadeaux sans contre partie. Il faut arrêter cette casse sans fondement, les prochains enjeux sont connus, le droit du travail, le contrat de travail, et surtout la sécurité sociale. Se tromper pour ces élections, c'est mettre un terme à notre système solidaire de sécurité sociale, c'est faire de la précarité salariale, la norme. Je refuse cette destruction sociale de mon pays la France. Je refuse que la casse continue !

Je pourrais continuer à lister des arguments, mais les principaux sont là, nous devons changer de politique, arrêter ce train fou qui fonce vers un précipice, il est encore temps, il faut tourner la page des pires années depuis la Seconde Guerre mondiale, votez ! Mais pensez à vos enfants, à vos petits enfants, pensez à leur avenir, à leur quotidien, votre vote est très important pour vous, mais surtout pour eux !




Voter est un devoir !
Pour votre avenir, pour celui de vos enfants et petits-enfants, et au-delà pour notre pays !



Dimanche 6 mai 2012, élection présidentielle.

Votez !

Aucun commentaire:

Publier un commentaire